1. Home
  2. Reportages
  3. Sécurité incendie : une couverture plus à risque à Aylmer
Sécurité incendie : une couverture plus à risque à Aylmer

Sécurité incendie : une couverture plus à risque à Aylmer

0

La Ville de Gatineau devra sortir l’échiquier afin de répondre aux défis grandissants de ses services d’urgences. Autant les pompiers, que les policiers se sont adressés aux élus, mardi, pour demander une hausse de financement dans les années à venir.

D’ailleurs, TVA-Ottawa/ Gatineau a appris que la force d’intervention du Service incendie ne répond pas aux normes dans le secteur Aylmer. Le Service incendie demande à ce qu’une nouvelle caserne soit construite en 2026, à l’angle des chemins McConnell et Vanier.

Le service peine à fournir le nombre de pompiers requis, dans ce secteur, dans les délais exigés par le ministère. Dans le Schéma de couverture de risques incendie 2023-2027, sur lequel les élus seront appelés à voter, le directeur incendie demande des ajouts de 43 millions $ sur 5 ans. Afin de construire la nouvelle caserne, la création d’une équipe spécialisée en sauvetage, en milieu urbain et l’embauche de 72 nouvelles ressources.

Quant au Service de police de Gatineau, il souhaite lui aussi obtenir des effectifs supplémentaires. Le SPVG a présenté aux élus son plan d’effectifs policiers 2023-2027. Le directeur du SPVG a indiqué que le poste de police d’Aylmer, qui date de 1961, se fait vieillissant, mais pour l’instant, il demande l’ajout de 76 ressources d’ici 2027.

Ces demandes surviennent au moment où les élus ont aussi assisté à une présentation sur le développement d’infrastructures récréatives, sportives et communautaires. Pour remédier au déficit structurel, pas moins de 65 nouveaux projets devront être bâtis dans les 10 prochaines années, dont des parcs canins et des terrains tennis.

Par contre, France Bélisle, la mairesse de Gatineau est consciente que la Ville devra d’abord répondre à ses obligations 

« Quand on parle de la couverture policière et de celle des pompiers, ce sont des obligations et la sécurité, ce n’est pas négociable. Il faut commencer par ça, ensuite, il faut faire l’analyse de ce qu’on a à faire pour le reste. Il faut trouver le juste équilibre entre l’entretien de nos infrastructures et le développement de nouvelles » .

Les élus devront bien établir leurs priorités en vue de l’étude du budget 2023.

Loading the player...