1. Home
  2. Reportages
  3. Crise du logement : un 1er juillet qui s’annonce difficile
Crise du logement : un 1er juillet qui s’annonce difficile

Crise du logement : un 1er juillet qui s’annonce difficile

0

L’angoisse monte pour plusieurs dizaines de famille de l’Outaouais à l’aube du 1er juillet. Plusieurs se retrouveront sans logements et des organismes parlent même d’une situation sans précédent.

L’Office d’habitation confirme avoir reçu près de 500 demandes d’aide de familles à la recherche d’un logement depuis 2022. Des dizaines d’entre elles n’ont pas encore été relogées.

« On dirait qu’il y a une dizaine de dossiers où les gens vont devoir être en situation temporaire pendant quelques semaines, voire quelques mois » .

– Alexandre Héroux-Thériault , directeur général de l’Office d’habitation de l’Outaouais

Un enjeu pointé du doigt à Gatineau, alors qu’une nouvelle étude démontre que l’écart de prix des loyers affichés sur Kijiji et les données officielles de la SCHL est le plus élevé au Québec. Selon l’étude, pour un quatre et demi, le coût moyen pour se loger à Gatineau selon la SCHL est de 1035$, alors qu’en réalité les propriétaires demandent 2240$ sur kijiji.

Face à la crise, Québec a annoncé, mercredi, la construction de 62 nouveaux logements abordables dans la région. La ministre de l’Habitation assure que des sommes sont disponibles pour aider les ménages en difficulté.

« On a toujours notre programme pour notre plan d’action du 1er juillet. C’est quand même 77 millions qu’on a de disponible pour des programmes supplément en loyer. Également, deux millions pour les offices d’habitation et pour les municipalités » .

De leur côté, les organismes interrogés estiment que l’aide de Québec est insuffisante.

Loading the player...