1. Accueil
  2. Reportages
  3. Autre coup dur pour les commerçants
Autre coup dur pour les commerçants

Autre coup dur pour les commerçants

0
0

La réduction des contacts de 50% provoque une vague d’annulations dans les commerces de la région.

À quelques jours de Noël, ils doivent maintenant se résigner à ces nouvelles mesures, alors que plusieurs entrepreneurs misaient sur cette période pour sauver la mise.

Les partys de bureau, la danse et le karaoké seront interdits dès lundi.

La limite de capacité sera de 50% dans les commerces non essentiels, tels que les bars et les restaurants.

Les traiteurs et les restaurateurs avaient faits des commandes pour une pleine capacité.

Ils devront maintenant se réorganiser pour éviter de perdre la nourriture.

«On a deux choix, soit en charge aux clients des pénalités, des clients qui sont fidèles, qui font affaire avec toi depuis 15-20 ans. Ce n’est pas de leur faute».

-Stéphane Paquet, chef du St-Estèphe Fin Traiteur

Les annulations se succèdent, le restaurant Les vilains garçons comptait 70 réservations pour vendredi midi, mais le dernier décompte dépassait à peine 20.

«On s’adapte depuis le début de la pandémie. Là c’est une autre journée d’adaptation encore».

-Cyril Lauer, copropriétaire, restaurant Les Vilains Garçons

«On joue dans un film qu’on a déjà vu. Par contre on va encore garder la tête haute, on va se serrer les coudes».

Alexandre Leblanc, directeur général du bar Aux 4 jeudis et du restaurant Piz’za-za

Le gouvernement assure qu’il sera présent pour soutenir les entrepreneurs.

De nouvelles mesures annoncées par la CNESST

Dès vendredi, le port du masque en continu redevient obligatoire dans les milieux de travail.

Une distanciation minimale de 2 mètres doit être respectée et le télétravail en tout temps est fortement recommandé pour les employés.

Loading the player...