1. Home
  2. Reportages
  3. La comparution de Steeve « l’Artiss » Charland remise à jeudi
La comparution de Steeve « l’Artiss » Charland remise à jeudi

La comparution de Steeve « l’Artiss » Charland remise à jeudi

0

Le leader du groupe des Farfadaa, Steeve Charland, était de retour au Palais de justice d’Ottawa mardi matin. Il devra encore patienter dans sa cellule, il veut se représenter seul et non avec un avocat.

Il sera conseillé par une parajuriste, choisie par la femme de Steeve Charland, qui dit ne pas avoir réussi à le rejoindre depuis qu’il a été arrêté.

Le leader du groupe des Farfadaas est emprisonné depuis samedi soir au Centre de détention Ottawa-Carleton suite à son arrestation.

Il fait face à des accusations de méfait et d’avoir conseillé à d’autres personnes de commettre du méfait, en lien avec le siège d’Ottawa.

L’audience a été très courte, mais aussi marquée par un certain désordre, parce que Steeve Charland s’exprime à l’aide d’une interprète.

Ça serait en raison de la barrière de la langue que la parajuriste aurait eu du mal à trouver un moment pour parler avec son client pour le conseiller.

Au final, la juge a insisté pour que Charland se trouve un avocat, car selon elle c’est un processus complexe.

La parajuriste a indiqué qu’elle mettrait en contact l’accusé, avec une avocate de l’aide juridique.

Selon une professeure de l’Université d’Ottawa, pour quelqu’un qui ne s’y connait pas, il est facile de faire des erreurs pendant le processus juridique.

« L’accusé doit prendre beaucoup de décisions au début des procédures, dont la décision par rapport à son plaidoyer, décision stratégique souvent. Ensuite, on reçoit la preuve de la Couronne, mais si on ne connait pas vraiment, on peut être très mal pris pour prendre une décision éclairée. C’est très difficile d’être objectif face à son propre cas, c’est très difficile de sortir des circonstances et d’évaluer froidement ce qu’il faut faire et c’est ça, c’est le rôle de l’avocat ».

-Jennifer Quaid, professeure adjointe, Faculté de droit à l’Université d’Ottawa

Entre-temps, M. Charland demeure détenu. Il sera de retour au Palais de justice d’Ottawa jeudi matin à 9h30.

Loading the player...