1. Home
  2. Faits divers
  3. La police d’Ottawa accroît ses mesures au centre-ville
La police d’Ottawa accroît ses mesures au centre-ville

La police d’Ottawa accroît ses mesures au centre-ville

0
Une semaine après l’arrivée des camionneurs dans la capitale fédérale, la police d’Ottawa durcit le ton et annonce une nouvelle stratégie. Elle adopte des mesures visant à minimiser les impacts sur les résidents et les commerçants du centre-ville. Les policiers vont condenser la foule devant le parlement, des mesures pour protéger les quartiers du centre-ville et éviter des débordements en périphérie.

Des blocs de béton et des barricades en métal seront installés pour fermer des rues et les ressources policières seront aussi augmentées. Au total, 150 agents supplémentaires seront déployés sur le terrain pour patrouiller à pied, 24h sur 24.

Selon les autorités, les résidents et les commerces du centre-ville ont été victimes de harcèlement, de méfaits et même de crimes haineux. Elles veulent maintenant prévenir que la foule se disperse, surtout avec l’arrivée d’autres manifestants cette fin de semaine.

« Il y a 12 jours, lorsqu’il était clair qu’il allait s’agir d’un grand mouvement qui se dirigeait vers la Capitale, la première question qui m’a été posée par les médias était « Chef, comment allez-vous éviter que ce qui s’est passé le 6 janvier 2020 à Washington ». Je peux vous dire que ça a été évité et j’ai appris des erreurs qui ont été produites. Je récolte de l’information, je regroupe des ressources, je me fais des Alliés. Tous les jours on se réveille et on tente de le faire mieux. On doit s’améliorer et on va s’améliorer ».

-Peter Sloly, chef de la police d’Ottawa

La police d’Ottawa a aussi partagé que ce ne sera pas elle qui pourra mettre fin à la manifestation. Elle a mentionné en point de presse qu’elle a fait sa part des choses depuis vendredi dernier et a gardé la communication avec les manifestants afin de s’assurer de limiter les débordements.

Le Service de police a indiqué que selon lui, ce sont les autorités au niveau politique qui pourront mettre fin au mouvement.

« Ça sera une collaboration avec beaucoup de personnes et non seulement la police. On est au courant que ce n’est pas à nous à qui ils veulent parler, c’est au premier ministre ».

-Trish Ferguson, cheffe adjointe par intérim de la police d’Ottawa

Les fonds amassés sur GoFundMe pour soutenir la manifestation sont toujours gelés pour l’instant.

Le maire d’Ottawa, Jim Watson, a fait une demande pour que ça reste ainsi, jusqu’à la fin du convoi au centre-ville.

Loading the player...