Partage de porno juvénile : Criminel même sans mauvaises intentions - 12 avril 2019

Une enquête a été instituée après que deux personnes aient partagé des fichiers de pornographie juvénile.

La police de Gatineau a eu à enquêter sur une affaire intrigante.

Une enquête a été instituée après que deux personnes aient partagé des fichiers de pornographie juvénile.

Les individus voulaient démontrer leur dégoût à des membres de leur famille, en leur partageant ce matériel pornographique.

La police tient à préciser que ce type de partage, même à des fins académiques, peut avoir des conséquences judiciaires sérieuses.