Foresterie : qui sera la prochaine victime?

​Inquiétude à Namur à l'est de Lac-Simon.

Inquiétude à Namur à l'est de Lac-Simon.

Le maire et les résidents se demandent si la scierie, établie dans la région depuis des décennies, sera la prochaine à fermer en raison de ce que l'industrie appelle « la crise forestière en Outaouais ».

Forespect, qui emploie une cinquantaine de travailleurs, menace de stopper sa production dans les prochaines semaines si le gouvernement du Québec ne lui vient pas en aide et ne change pas les règles d'approvisionnement en bois fixées par le régime forestier de 2013.

Martin Robert est allé sur le terrain parler avec le copropriétaire de Forespect Inc.