Femme aspergée au poivre de Cayenne : la police change sa version

La femme enceinte qui a été aspergée de poivre de Cayenne ne comprend pas pourquoi les policiers ont eu recours à la force contre elle.

La femme enceinte qui a été aspergée de poivre de Cayenne, jeudi, lors d'une arrestation par la police de Gatineau, ne comprend pas pourquoi les policiers ont eu recours à la force contre elle.

Dans une entrevue à TVA Gatineau-Ottawa, la dame prétend qu'elle avait déjà donné les clefs de sa voiture aux agents avant que ceux-ci ne décident d'utiliser le poivre de Cayenne.

Pierre-Jean Séguin raconte :