1. Home
  2. Reportages
  3. Brigil se prépare à présenter le même projet
Brigil se prépare à présenter le même projet

Brigil se prépare à présenter le même projet

0

Un lobbyiste engagé avec le mandat d’approcher les élus

Roch Cholette est connu dans le monde des médias à Gatineau, en plus d’être un ardent défenseur de ce projet depuis plusieurs années.

L’arrivée en poste de France Bélisle à la tête de la Ville de Gatineau donne assez confiance à Brigil pour se préparer à présenter à nouveau son projet Place des peuples, et ce, au même endroit où il avait été chassé par la dernière administration.

TVA Gatineau-Ottawa a appris que l’ancien animateur et politicien Roch Cholette vient d’être inscrit au registre des Lobbyistes pour le compte de Brigil.

Son mandat, bien précis, est inscrit au registre, soit d’approcher les élus pour parler du projet de 35 et 55 étages qui serait construit au 61 et 77 rue Laurier.

Dans le document officiel du gouvernement du Québec, mis à jour le 13 janvier dernier, on peut y lire que son devoir sera de faire les démarches auprès de la Ville de Gatineau pour obtenir l’opinion de l’administration.

Il serait aussi responsable de la promotion de nombreux dossiers à Brigil.

Rappelons que l’ancien maire avait tout fait pour que le projet ne se concrétise pas dans ce quadrilatère.

« M. Cholette s’est joint à Brigil pour faire valoir tous nos projets auprès de l’administration municipale et des gouvernements provinciaux et fédéraux. Il y a évidemment Place des Peuples, ou une forme de Place des Peuples, parce que le projet précédent n’est plus dans les cartons, ce sera complètement un nouveau projet ».

-Catherine Patry, Directrice principale, Communication et marketing chez Brigil

61 et 77 rue Laurier.
Une nouvelle offensive qui fait réagir

Claude Royer, membre du CA de L’Association des Résidants de l’Île de Hull qui se dit préoccupé par ce plan.

« Je m’étonne encore une fois de Brigil, surtout que jusqu’à tout récemment, avait des interlocuteurs avec qui on pouvait avoir des discussions posées ».

Se son côté, le président du comité d’urbanisme de Gatineau, Mario Aubé, joue de prudence même s’il n’avait pas encore été approché par le nouveau lobbyiste de Brigil.

« Il y a de nombreuses discussions, de nombreux mois pour ne pas dire des fois, des années, à avoir pour des projets. Je m’attends à ce qu’un jour, ce projet-là ou d’autres projets seront présentés, je vais attendre ».

Loading the player...