1. Home
  2. Reportages
  3. Une dame de 75 ans réanimée en pleine tempête
Une dame de 75 ans réanimée en pleine tempête

Une dame de 75 ans réanimée en pleine tempête

0

Une septuagénaire de l’Outaouais peut remercier le ciel d’être encore en vie.

Deux paramédicaux ont réussi à la réanimer en pleine tempête mardi et les conditions routières ont donné du fil à retordre aux services d’urgence.

Ce n’est pas toujours évident d’intervenir en pleine tempête, surtout lorsqu’il est question de vie ou de mort.

Heureusement, pour cette dame de 75 ans, mère nature n’a pas empêché les paramédicaux Nicholas et Martin de lui venir en aide.

Ils ont traversé de peine et de misère les rues enneigées pour se rendre à destination, alors que chaque minute est cruciale pour sauver une vie.

Une fois sur place, les deux paramédicaux ont réussi à réanimer la dame en arrêt cardiorespiratoire, grâce au massage cardiaque.

« Ce n’est pas juste de s’y rendre avec le véhicule, c’est de se rendre à la résidence de la personne. Quand on est chanceux, le déneigement est fait, des fois par contre, on a de longues entrées, de longs chemins qu’on doit nous-mêmes déneiger pour ne pas enliser l’ambulance. Et de s’assurer qu’on puisse se rendre de façon sécuritaire et qu’on puisse repartir à destination ».

-Nicholas, paramédical de l’Outaouais qui a participé à la réanimation

Tout un défi pour les paramédicaux d’intervenir en pleine tempête, pelles, crampons, fusées de secours sont parfois de mises pour permettre aux équipes de faire leur travail.

« Il faut se rendre le plus vite possible, mais en même temps, si on n’adapte pas notre conduite convenablement, on ne se rendra jamais parce qu’on va avoir un accident nous aussi. De savoir qu’on a pu faire la différence dans la vie de cette personne-là, c’est vraiment encourageant de continuer ».

-Martin, paramédical de l’Outaouais qui a participé à la réanimation

Et quand il est question de sauver des vies, rien n’est laissé au hasard.

« Nos équipes sont vraiment à la merci des conditions météorologiques. Quand Dame Nature n’est pas de notre côté, ce n’est pas des conditions qui sont faciles sur le terrain, on se rend tout de même dans des délais. C’est sûr que nos paramédicaux sont plus prudents ».

-Laurie Vaillancourt, cheffe aux opérations des communications | Coopérative des paramédicaux de l’Outaouais

Loading the player...