1. Accueil
  2. Transport
  3. Jocelyn Blondin dans le siège du conducteur
Jocelyn Blondin dans le siège du conducteur

Jocelyn Blondin dans le siège du conducteur

0
0

C’est le début d’une nouvelle ère à la Société de Transports de l’Outaouais.

La mairesse France Bélisle a nommé Jocelyn Blondin à la présidence de la STO.

Une première rencontre du Conseil d’administration a eu jeudi après-midi, il a été question brièvement de l’électrification des transports.

Jocelyn Blondin a indiqué vouloir plus d’autobus électriques dans la flotte, un défi parmi tant d’autres, avec en tête de liste, le dossier du tramway.

«Je veux beaucoup mettre l’emphase sur l’écoute des employés. Il faut qu’on travaille avec eux pour améliorer le service, autant le service à la clientèle. Moi un client qui est bien servi, revient».

Il a été chauffeur chez OC Transpo durant de nombreuses années.

Une expérience de travail qui selon le Syndicat des chauffeurs de la STO, est un atout pour la collaboration.

«Quand tu as quelqu’un qui a fait le travail, quand tu as quelqu’un qui a été derrière le volant, c’est sûr qu’il devrait mieux comprendre la réalité que quelqu’un qui n’a jamais fait ce métier-là».

-Mario Belec, président du Syndicat des chauffeurs de la Société de transport de l’Outaouais

La priorité numéro un sera d’assurer le financement du fédéral pour le projet de tramway.

La STO a indiqué en mai dernier qu’un circuit 100 % sur rails est le scénario privilégié, selon les conclusions d’une étude, mais le financement du fédéral se fait toujours attendre.

«Je vais vous dire honnêtement, je m’attendais lors des dernières élections fédérales qu’on aille une annonce de la part de M Fergus pour le financement. On n’a rien entendu. Ça m’inquiète un peu, alors je veux absolument, et l’administration vont travailler très fort pour savoir où est le fédéral dans le financement du Tramway».

-Jocelyn Blondin, président de la Société de transport de l’Outaouais

Pourtant, le député de Hull-Aylmer, Greg Fergus se fait rassurant.

«Moi je n’ai pas d’inquiétude là-dessus. Je sais bien que dès le moment qu’ils vont avoir des données probantes sur l’estimation des coûts de ce projet-là, les deux gouvernements vont y répondre présents».

MOBI-O, un organisme régional vouée à la promotion de la mobilité durable, veut être partenaire avec le nouveau président de la STO.

«Je vois difficilement qui ça aurait pu être d’autre que lui dans le contexte pour présider l’organisation. Je crois qu’il a toutes les qualités et les connaissances pour faire ça».

-Patrick Robert-Meunier, directeur général de MOBI-O

Jocelyn Blondin reconnaît l’ampleur de la tâche que lui a confiée la mairesse France Bélisle et se dit très honoré par cette marque de confiance.

Loading the player...