1. Accueil
  2. Reportages
  3. Un présumé fabriquant d’armes à feu arrêté
Un présumé fabriquant d’armes à feu arrêté

Un présumé fabriquant d’armes à feu arrêté

0
0
Source: Sûreté du Québec

Un Gatinois a été arrêté en lien avec la possible fabrication d’armes à feu artisanale.

Les policiers de l’escouade régionale mixte ont procédé à une perquisition à son domicile de la rue Hétu dans le secteur Gatineau.

Cette intervention, dans le cadre de l’opération CENTAURE, est le fruit d’informations provenant du public.

Les policiers indiquent avoir saisi des éléments qui pourraient servir à la fabrication d’armes.

Tobie Laurin-Lépine est aussi soupçonné d’avoir acheté d’autres composantes sur internet pour faire la vente d’arme sur le marché noir.

L’homme de 34 ans avait fait les manchettes en 2015 parce qu’il avait survécu à un accident d’avion.

Sur sa page Facebook, des messages anti-mesures sanitaires ont été partagées.

Il a comparu mercredi après-midi et est formellement accusé de trafic d’armes.

Selon le procureur de la Couronne, d’autres accusations pourraient être déposées dans les prochains jours.

Reste à voir le résultat de la perquisition menée à son domicile.

«Plusieurs éléments sont présentement saisis, il y avait beaucoup d’éléments et de choses dans le domicile du suspect. C’est des choses qui vont être analysées par la suite, mais effectivement la personne est en mesure de fabriquer des armes à feu».

-Marc Tessier, porte-parole de la Sûreté du Québec en Outaouais

Une pratique de plus en plus fréquente

Selon des experts, c’est une technique qui a été développée aux États-Unis et qui s’est répandue jusqu’ici.

Le défi est de détecter ces armes avant qu’elles arrivent sur le marché noir, parce qu’elles sont fabriquées avec des composantes venant de différents endroits.

« C’est un enjeu important pour les quarts policiers qui vont détecter ce type d’armes à feu parce que s’il ne sont pas enregistrés, les pistes viennent de partout, ça peut être fait à peu près n’importe où ».

-Paul Laurier, ex-enquêteur de la Sûreté du Québec

Le dossier doit revenir devant le tribunal vendredi matin.

D’ici ce temps, Tobie Laurin-Lépine demeure détenu à la prison de Hull.

Loading the player...