1. Accueil
  2. Reportages
  3. Vaccins pour les 5-11 ans dès mercredi
Vaccins pour les 5-11 ans dès mercredi

Vaccins pour les 5-11 ans dès mercredi

0
0

Les enfants de moins de 12 ans pourront se faire vacciner contre la COVID-19 dès mercredi un peu partout au Québec.

Des plages horaires sont disponibles via le site internet Clic Santé.

Le gouvernement vient de présenter son plan de match et des rendez-vous en centres de vaccination sont disponibles depuis mardi matin à quelques endroits, notamment au Palais des congrès, qui est complet pour mercredi.

Le Centre communautaire de Buckingham affiche lui aussi complet, même pour le reste de la semaine.

À travers le Québec sur 350 000 enfants entre 5 et 11 ans, plus de 80 000 rendez-vous ont été pris depuis mardi.

Les chiffres pour l’Outaouais ne sont pas connus pour le moment.

La vaccination dans les écoles est prévue pour la semaine prochaine.

L’objectif de Québec est de donner l’ensemble des premières doses d’ici à Noël.

Comment convaincre les parents ?

Plusieurs parents ne voient pas la pertinence de vacciner les plus jeunes, comme ils ne développent généralement pas de symptômes graves.

Certains craignent tout simplement le vaccin.

Encore 750 000 jeunes de 12 ans et plus ne sont toujours pas vaccinés.

Les experts croient que le gouvernement doit se montrer sensible aux interrogations et ne pas tomber dans la culpabilité pour bien passer son message.

« On a tendance des fois à démystifier le fait qu’on puisse avoir des hésitations vaccinales au début de la pandémie comme si l’hésitation vaccinale rimait avec un refus des mesures sanitaires, rimait avec complotiste, tout ça dans le même panier alors que c’est légitime d’avoir certaines hésitations surtout quand on ne prend pas la décision pour soi, mais une décision pour un enfant, alors que le geste est invasif quand même».

-Marie-Ève Carignan, professeure en communication à l’Université de Sherbrooke

«Il y a plusieurs enfants qui sont prêts pour la vaccination, ils en entendent parler depuis longtemps. Il y avait plusieurs qui attendaient leur tour parce qu’ils ont vu leurs parents être vaccinés, leur grand frère, grande sœur».

-Nafissa Ismail, professeure en psychologie à l’Université d’Ottawa

Le CISSS de l’Outaouais a prévu un point de presse mercredi pour les détails dans la région.

TVA Gatineau-Ottawa s’entretiendra avec les centres de services scolaire.

Loading the player...