1. Home
  2. Reportages
  3. Leucémie: combat de la guerrière Béatrice de 3 ans
Leucémie: combat de la guerrière Béatrice de 3 ans

Leucémie: combat de la guerrière Béatrice de 3 ans

0

Une autre histoire crève-coeur, qui touche un enfant dans la région. À seulement 3 ans, la petite Béatrice est atteinte d’une leucémie aiguë.

Ses parents souhaitent limiter la pression financière durant le temps des Fêtes, tout en espérant que ce ne soit pas le dernier pour leur fille. La mauvaise nouvelle est tombée le 18 novembre dernier: la leucémie lymphoblastique aiguë s’est attaquée au corps de la petite Béatrice.

« Je suis un peu dans le déni de dire « ah bien ma fille elle va s’en sortir, il n’y aucun risque ». Mais, on sait qu’il y a un risque ».

-Dany Lavoie, père de Béatrice

« Elle était bien à sa maison, avec ses choses, tout le monde ensemble. Puis là, du jour au lendemain, elle était à l’hôpital, elle ne pouvait pas sortir. Quand on a été hospitalisé la première soirée, elle disait est-ce que je vais rester ici pour toute la vie? »

-Martine Gingras, mère de Béatrice

Depuis ce jour, les suivis médicaux se sont multipliés, sans compter qu’elle est née avec une autre problématique, qui a nécessité des traitements très dispendieux.

« Béatrice est née avec un problème d’hémangiome. C’est un amont de vaisseaux sanguins qu’elle avait sur la lèvre inférieure ».

-Dany Lavoie, père de Béatrice

Cela lui occasionne des douleurs intenses à la moindre petite grippe.

« Elle a dû être traité à l’hôpital de Gatineau. Elle a dû aussi passer des tests à l’hôpital Sainte-Justine. Donc, elle a été traitée pour ça pendant les deux premières années de sa vie ».

-Dany Lavoie, père de Béatrice

Aujourd’hui, elle continue de se battre contre une leucémie et elle a déjà commencé la chimiothérapie au Centre hospitalier pour enfants de l’est de l’Ontario (CHEO).

« Un choc de voir qu’elle a eu une opération puis qu’elle a comme un petit surplus sur elle en ce moment qui est assez traumatisant. Je sais qu’elle va perdre ses cheveux dans un avenir relativement rapproché. Ça va être encore un choc. Elle va avoir la maladie d’écrit sur le visage ».

-Martine Gingras, mère de Béatrice

La famille de Béatrice espère que la période des Fêtes se fera sans la pression financière, qui pèse lourd sur ses épaules. Elle lance un cri du cœur via une campagne de sociofinancement pour limiter les frais médicaux:

« C’est une catastrophe parce qu’on était déjà en difficulté avant. Donc, c’est un poids qui se rajoute vraiment par la suite. On ne sait pas comment les prochains mois vont se dérouler. C’est une boîte à surprise ».

-Dany Lavoie, père de Béatrice

Malgré l’incertitude, l’espoir d’une guérison leur donne le courage de continuer à se battre pour leur petite fille.

« On sait qu’elle a des bonnes chances de s’en sortir, mais on essaye de rester positif. C’est le mot d’ordre ».

-Dany Lavoie, père de Béatrice
Loading the player...