1. Home
  2. Faits divers
  3. Un inspecteur de la police d’Ottawa craignait le pire
Un inspecteur de la police d’Ottawa craignait le pire

Un inspecteur de la police d’Ottawa craignait le pire

0

L’enquête publique sur le recours à l’état d’urgence lors de l’occupation d’Ottawa se poursuit pour une 9e journée.

C’est le témoignage de l’inspecteur de la police d’Ottawa, Russell Lucas, qui est présentement entendu.

Il craignait un assaut similaire à celui du 6 janvier au Capitole à Washington aux États-Unis?

Le commandant d’intervention a expliqué que cette possibilité circulait sur les réseaux sociaux quelques jours avant l’arrivée du “Convoi de la liberté”.

Une situation préoccupante qui a mené les différents corps policiers à devoir s’organiser en moins d’une semaine pour faire face au pire scénario. 

Dans son témoignage, on a appris que les policiers ont décidé au départ de diriger les camions sur la rue Wellington pour limiter les perturbations ailleurs au centre-ville.

Selon lui, l’arrivée des premiers camionneurs le vendredi s’est fait de façon ordonnée.

Mais il a expliqué que tout le monde a rapidement été pris de cours par l’ampleur de la mobilisation.

Dans des courriels révélés lors de l’audience, on a appris que les policiers savaient que le convoi venu de l’Ouest avait l’intention de rester jusqu’à l’abolition des mesures.

Mais d’autres avis suggéraient que la majorité des manifestants partirait après une fin de semaine.

Loading the player...