1. Home
  2. Éducation
  3. Fenêtres ouvertes : le froid s’invite dans les écoles
Fenêtres ouvertes : le froid s’invite dans les écoles

Fenêtres ouvertes : le froid s’invite dans les écoles

0
La directive d’ouvrir les fenêtres dans les écoles, pour freiner la transmission de la Covid-19, fait réagir. Avec le froid extrême en vigueur, des élèves de la région ont décidé de garder leur manteau et leur tuque à l’intérieur. Dans certaines classes, la température pouvait atteindre 15 degrés Celsius.

Les niveaux de CO2 sont trop élevés, la ventilation n’est pas adéquate et les risques de transmission de la COVID-19 sont plus élevés.

La solution proposée par le gouvernement ? Ouvrir les fenêtres pour permettre une meilleure circulation de l’air, mais l’air froid entre rapidement dans les établissements. Et dans les vieilles écoles, le chauffage ne fournit pas.

Le Centre de services scolaire des Draveurs indique qu’il n’est pas obligatoire que la fenêtre soit ouverte, mais que le personnel suivent les recommandations.

Les étudiants doivent alors avoir un manteau et une tuque.

Au collège Saint-Joseph de Hull, les filles ont obtenu la permission d’apporter des couvertures

Une situation inacceptable selon le Syndicat de l’enseignement. La présidente affirme qu’il s’agit d’un non-sens d’ouvrir les fenêtres en plein mois de janvier. Le climat au Québec n’est pas propice à cette mesure et solution devrait plutôt être d’investir dans la ventilation.

« La solution du gouvernement est de dire aux profs en plein mois de janvier d’ouvrir les fenêtres, alors qu’il aurait pu, déjà depuis longtemps investir dans le dossier de la ventilation. Notamment, des échangeurs d’air dans les endroits où c’est plus problématique ».

-Suzanne Tremblay, présidente du Syndicat de l’enseignement de l’Outaouais

Loading the player...